lundi, mars 09, 2009

"Taille tôt, taille tard" ... Pour le Mourvèdre rien ne vaut la taille de Mars !

Woua ... 2 posts dans la même journée, j'ai profté d'un Dimanche plutôt calme pour maltraiter mon clavier d'ordinateur et préparer quelques nouvelles !

Depuis début Janvier, nous avons repris tranquillement la taille de tous les cépages, exceptée celle du Mourvèdre.
Ce cépage singulier se veut plutôt fragile et tardif. On le soigne différemment et à une période propice.
Habituellement nous taillons tous nos cépages en "lune descendante", cela favorise la "coulure" qui permet d'avoir des grappes aérées et des rendements maitrisés.
À partir de mercredi, nous sommes non seulement dans cette phase de lune descendante, mais également à la "vieille lune de Mars" (lune décroissante). Tous les paramètres sont maintenant réunis pour la taille du Mourvèdre.
De plus, La maladie que craint particulièrement ce cépage est l'ESCA. C'est une maladie attaquant le bois qu'aucun traitement ne peut contrer et qui a pour conséqence la mort du cep.
La remontée des températures et l'arrivée du printemps, activent les souches et favorise le remontée de la sève. On dit aussi que la vigne "pleure".
Lorsqu'on le taille à la remontée de la sève (en Mars), la maladie ne peut pas pénétrer par les plaies de taille. On protège donc le Mourvèdre de manière efficace et naturelle.

A fin Mars, toutes nos parcelles seront taillées et prêtes pour démarrer un nouveau cycle végétatif !
Nous allons bientôt commencer le travail de labours car l'aération de la terre est maintenant indispensable après un repos de plus de 6 mois.
Plus d'info et d'images dans un prochain post !

Listen to English ...

Le Dimanche 1er Mars j'ai reçu James Molesworth du Winespectator pour la dégustation des 2007.

Jusque là rien d'inhabituel que de recevoir une visite pour une dégustation, si ce n'est la fait que nous étions un Dimanche et que je ne suis pas allé à la messe ...

C'est la deuxième fois que j'accueille James sur le domaine. Pour sa première visite il est passé à la cave pour une dégustation et voir nos installations.
Cette fois ci il voulait découvrir le vignoble pour que nous échangions un peu plus sur les différentes parcelles. J'aime toujours présenter la typicité de nos vignes pour que chaque visiteur puisse bien comprendre l'influence du terroir et comprendre comment chaque élément intervient à sa façon dans la personnalité de nos cuvées : le sol, l'exposition, le climat, ...

Mais voila, James n'est pas arrivé seul ... il avait avec lui une camera video ultra compacte, pas plus grosse qu'un mobile !

La bonne blague ... J'ai bien tenté une feinte et une présentation en français, mais rien n'a faire ... "C'est le Winespectator, Julien, it's not le Winespectateur" m' a-t-il dit.
Me voila donc parti pour une présentation en anglais avec un accent bien de chez nous !!!

La preuve ci dessous en image ... entre fautes de conjugaison et de grammaire, sans oublier des petits mots français à la sauce anglaise, je regrette le temps des cours d'anglais que j'ai préfèré sécher en allant jouer au tarot au café du coin !


video

The Rhône, Day 6: Going Fast and Hanging Out with the Young Crowd